Journée mondiale du migrant et du réfugié

mercredi 19 janvier 2011
par  Pôle diocésain de solidarités

Christ-Roi 16/1/11 : Journée mondiale du migrant et du réfugié.

Texte de l’homélie de François Du Sartel :

« Oui, J’ai du prix aux yeux du Seigneur ! »… Cette confession de foi du prophète Isaïe, nous la faisons nôtre. Elle est la source de notre action de grâce tous les jours, nous qui avons accueilli dans le Christ notre filiation divine, nous qui avons la vision de l’extraordinaire dignité qui découle du Salut donné par Dieu… Nous avons part à la vie divine, nous sommes participants de la gloire du Christ… Oui vraiment nous avons du prix aux yeux du Seigneur. L’humanité entière est appelée par Dieu à ce même salut... Chacun sur cette terre est aimé à ce point… C’est notre conviction et c’est ce que nous annonçons.
Cette confession de foi éclaire d’une manière particulière cette journée du migrant et du réfugié. Si l’homme, si tout homme, est aimé de la sorte ; Si tous partagent cette égale dignité, tous, sans exception, doivent être l’objet du plus profond respect et de la plus grande attention. Cette orientation fondamentale habite la conviction de l’Eglise, au nom même de sa foi. Et nous comprenons bien que pour cette question brûlante, pour ce défi si actuel pour notre société qu’est l’accueil de l’autre, de l’étranger, du différent, l’évangile nous invite tous à l’amour le plus exigeant.
Notre Eglise a eu l’occasion de se prononcer par la voix de ses responsables. Benoît XVI cet été, à Castelgondolfo, rappelait : « Tous les hommes sont appelés au salut. C’est… une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue". Cela a provoqué, on le sait, quelques remous dans la presse… On a cru que le pape faisait la leçon au gouvernement français après la question des Roms ; En réalité il ne visait personne en particulier, mais il invitait chacun à se positionner de manière évangélique dans ce défi de l’accueil de l’étranger. Dans la lettre qu’il écrit pour cette journée Benoît XVI insiste : « Accueillir les réfugiés et leur accorder l’hospitalité représente pour tous un geste juste de solidarité humaine, afin que ces derniers ne se sentent pas isolés à cause de l’intolérance et du manque d’intérêt .Cela signifie qu’il faudra aider ceux qui sont contraints de quitter leurs maisons ou leur terre à trouver un lieu où ils pourront vivre dans la paix et la sécurité, travailler et assumer les droits et les devoirs existant dans le pays qui les accueille, en contribuant au bien commun, sans oublier la dimension religieuse de la vie ». Nos évêques aussi ont pris des positions très claires, invitant à un accueil certes responsable, mais ouvert et vraiment généreux…
Le Christ m’invite, le Christ nous invite à la conversion … Il n’est jamais aisé d’accueillir et d’aimer l’autre… surtout quand il est étranger. Cela mobilise toute notre force, toute notre décision, toute notre volonté. Et il est vrai que beaucoup de chemin reste à faire … Probablement personnellement, mais sûrement collectivement.
Nous connaissons les excuses faciles :
Souvent l’on entend dire : « Mais nous n’avons pas les moyens de les accueillir… ». Il faudrait au moins être honnêtes… Chez nous, pour le projet prévu sur le coteau, et qui défraie la chronique, les millions tombent du ciel ! Les mécènes se bousculent au portillon ! Pour une créature de métal, de plâtre et de cellulose… Pour des hommes de chair, de sang et d’âme nous n’aurions pas un sou ? Pour ce même projet on arrive à soulever l’opinion : 5000 signatures en un mois pour la pétition des opposants ; Un sondage de la presse locale auprès des Tourangeaux ; Des prises de position des responsables et des influents… Et pour ces familles qui arrivent, victimes de la violence ou de la misère, qui n’ont plus rien parce qu’on leur a tout pris, même leur rêve d’une vie meilleure, même leur dignité, où est notre capacité d’indignation ? Où est la mobilisation ? Où sont les prises de paroles ? Où sont les engagements ? Osons écouter ceux qui les accueillent… Non ils ne sont généralement pas des paresseux et des profiteurs…
J’entends bien pourtant que sur cette question il s’agisse d’être responsable… J’entends bien qu’il faille veiller à ne pas faire n’importe quoi… Mais il n’y a pas que les gouvernements et les politiques qui soient concernés … C’est chacun d’entre nous qui est interpelé au fond de son cœur pour que ce monde change et devienne plus humain.
Un jour du temps, l’Autre est venu parmi nous… Jean-Baptiste Le reconnaît et il L’annonce. Mais qui l’a accueilli ? Nous le savons : On a fini par le rejeter, et même l’éliminer ! En tous ces autres qui frappent à notre porte, nous sommes invités par l’évangile à contempler le visage de l’Autre qui ne cesse de venir à nous. Demandons au Seigneur la force et le courage d’aimer à ce point.

 


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois