A la fin de l’hiver, zéro degré de solidarité !

mercredi 30 mars 2011

Les sans abri vont être remis à la rue

Mobilisation sous forme de flash mob le jeudi 31 mars 2011  :

à Tours, rendez-vous à 11h30 dans le jardin de la préfecture, avec un brassard noir fait dans un sac poubelle

En mars, la température monte et le niveau de solidarité descend. Des centres d’hébergement vont fermer et des personnes vont être remises à la rue. En région Centre, cela concerne plus de 150 personnes qui sont d’ores et déjà sans solution d’hébergement. Sans oublier tous ceux qui ne sont pas comptabilisés parce qu’ils ne demandent plus rien et qu’ils restent à la rue, même l’hiver.

Depuis trois ans, le gouvernement plaide pour sa réforme de l’hébergement. Il affirme qu’il applique le principe de non remise à la rue. Il répète que toute personne accueillie dans un centre d’hébergement d’urgence devra se voir proposer un lieu de vie plus pérenne, un accompagnement d’insertion, un logement.

Mais cette année encore, les engagements ne seront pas tenus. Les centres ferment parce qu’ils n’ont pas les moyens financiers de fonctionner toute l’année. Les équipes mobiles cessent leur travail de maraude et ne peuvent pas poursuivre leur mission d’aller vers les plus fragiles. Les travailleurs sociaux interrompent l’accompagnement social parce qu’ils ne sont pas assez nombreux.

La FNARS Centre dénonce cette politique saccadée qui fait que les personnes sans abri retournent à la rue au printemps et reviennent encore plus désocialisées l’hiver suivant.

  • La FNARS Centre demande l’ouverture des lieux d’accueil tout au long de l’année et la fermeture des centres indignes. Elle demande qu’on assure aux personnes sans abri un accompagnement social qui leur permette de s’engager dans un parcours d’insertion, de s’occuper de leur santé, de reprendre une activité, de trouver un hébergement pérenne ou un logement. Elle demande l’application effective du principe de non abandon et l’application de l’accueil inconditionnel, y compris pour les étrangers sans papiers.
  • Depuis 2008, la FNARS s’est engagée activement dans la réforme du secteur de l’hébergement et de l’accès au logement. Aujourd’hui, elle tient toujours à cette réforme mais en constate l’enlisement. La réforme se soldera par un échec cuisant si l’Etat ne suit que des considérations financières, si la réduction des coûts est son seul critère. La FNARS défend une réforme au service des personnes en situation d’exclusion.

Contre la remise à la rue des sans abri

Pour l’insertion et l’accompagnement social

NOUS MANIFESTERONS PARTOUT EN FRANCE

JEUDI 31 MARS

 

Contact FNARS Centre : Nicolas Jacquars - 02 54 55 09 50 / 07 86 09 18 12


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

EMMAUS CENT POUR UN

jeudi 23 décembre 2010

Vous pouvez trouver sur ce site le formulaire d’adhésion et de soutien à cette initiative pour le logement de familles à la rue.......emmaus cent pour un