les pauvres au coeur de l’Eglise

mardi 8 février 2011

 
 

Dans les rues de nos villes, vivent ou plutôt survivent des hommes, des femmes, des enfants dont les corps sont marqués par la précarisation, la désocialisation, la prostitution, la toxicomanie, ...
Dans tous les cas, poser son regard sur ces personnes, c’est y lire la souffrance qui touche toutes les dimensions de l’être : physique, psychique, relationnelle et spirituelle.
Ces personnes suscitent généralement des sentiments mêlés : la peur, le jugement, le dégoût, l’impuissance, la culpabilité,...
Les violences et la folie de la rue n’habitent-elles pas aussi nos coeurs  ; ces détresses dans la ville ne sont-elles qu’étrangères à nous, ou constituent-elles aussi un mal commun, partagé par tous ?
Des chrétiens peuvent témoigner de signes du passage du Christ chez certains de ces exclus. Ils ne s’arrêtent pas aux apparences, ils cherchent Dieu au travers de ceux qui les entourent ; ils passent des pauvres qui font peur aux pauvres signes de la présence du Christ, des pauvres qui gênent aux pauvres appelés eux-aussi à la sainteté. Le service des pauvres est un incessant appel à la conversion, comme une invitation à une rencontre avec le Christ qui s’est fait pauvre.
Le Royaume de Dieu n’est pas de ce monde, mais il est proche, au milieu de nous, et c’est l’Église qui porte cette promesse aujourd’hui ; elle porte les signes de la vie, les sacrements du salut ; elle transmet en particulier le pardon de Dieu et la communion à Jésus-Christ.
Le temps est donné de chercher Dieu et en particulier de le reconnaître dans les plus pauvres.
Les chrétiens sont appelés à porter indignement un mystère qui leur échappe : l’Église se construit avec les pauvres en son coeur.

Jean-Guilhem Xerri (Aux captifs la libération)
Article paru dans EHS n°313 - Juillet 2005


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois